Actualités
fr | en
Portraits de #FemmesEnScience

A l'occasion de la journée internationale #FemmesEnScience nous vous proposons de redécouvrir les portraits de quelques chercheuses de l'institut Liryc !

 

Julie Magat, ingénieure de recherche en IRM (ndlr. Imagerie par Résonance Magnétique) à l’institut Liryc.

Rattachée à l’équipe Imagerie, elle assure la gestion opérationnelle de la plateforme d’imagerie avec l’aide de deux autres ingénieurs, met au point des protocoles d’acquisition IRM optimisés ainsi que leur réalisation pour les projets de recherche des équipes de Liryc et les partenaires extérieurs et elle participe au développement autonome de nouvelles techniques d’Imagerie par Résonance Magnétique.

"Dans 20 ans, j’espère qu’il y aura plus de femmes dans le milieu de la recherche et donc plus de modèles féminins." Son portait complet ici.

 

Amel Karoui, doctorante en mathématiques appliquées, dans l’équipe de modélisation à l’institut Liryc.

Derrière son terminal d’ordinateur, Amel a des missions à la fois théoriques et plus pratiques, liées à la résolution du problème inverse en électrocardiographie, pour mieux comprendre les mécanismes du cœur.

"À mon avis, on doit encourager les filles à réaliser des études en mathématiques et informatique."

Retrouvez son portrait complet ici

 

 

Sabine Charon, ingénieure d’étude en biologie moléculaire, dans l’équipe cellulaire à l’institut Liryc.

En parallèle des expérimentations et des analyses de résultats qu’elle mène quotidiennement, Sabine jongle entre les missions théoriques et pratiques, liées à l’expression des gènes et des protéines dans différentes maladies du rythme cardiaque comme la fibrillation ventriculaire ou auriculaire et l’insuffisance cardiaque.

"Je pense qu’il y aura justement plus de femmes avec des postes à responsabilités, peut-être pas à l’équilibre mais surement plus qu’aujourd’hui. Il y a déjà une évolution visible depuis quelques années, la preuve, notre ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, actuellement, en France, est une femme !" Retrouvez son portrait complet ici

 

Laura Bear, chercheuse dans l’équipe traitement du signal à l’institut Liryc.

En parallèle de ses projets de recherche et des expérimentations qu’elle mène quotidiennement, la mission de Laura est de développer des outils pronostiques et thérapeutiques dans le cadre des principaux troubles électriques cardiaques tels que la fibrillation ventriculaire.

"Dans 20 ans j'espère voir les femmes sur un pied d'égalité en termes de représentation, sans qu'il soit nécessaire d'imposer des exigences légales fondées sur le sexe."

Retrouvez son portrait complet ici

 

Lisl Weynans, chercheuse et maître de conférence dans l'équipe modélisation à Liryc.
La mission de lisl est de concevoir des méthodes mathématiques pour résoudre des problèmes inverses sur ordinateur avec le plus de précision possible. Elle tente donc de déterminer les causes des arrythmies à partir des observations expérimentales.

"Il y a un travail long à faire pour identifier et changer les mécanismes  à l’oeuvre, qui sont souvent inconscients et ne dépendent pas que de nous. D’ici là, j’espère pour ma part encourager de nombreuses jeunes femmes à faire des sciences, et continuer à faire de la recherche qui me plait !"

Retrouvez son portrait complet ici

 

Publié le 11 Février 2021