Actualités
fr | en
30 Août 2019
Signature d'un accord de mécénat avec Boston Scientific

Liryc a signé ce mardi 3 septembre une convention de mécénat avec le Groupe Mondial de technologies médicales Boston Scientific, pour un soutien d’1 million d’euros sur 5 ans.

Boston Scientific et IHU Liryc partagent un engagement commun dans la recherche de solutions médicales innovantes pour améliorer la santé des patients atteints de maladies du rythme cardiaque dans le monde entier. Ce partenariat, porté par le Pr Pierre Jaïs, directeur adjoint de Liryc, s’inscrit dans la continuité des collaborations scientifiques et industrielles avec l’entreprise, une des leaders mondiaux de l’électrophysiologie cardiaque.

Le partenariat prévoit le soutien de Boston Scientific dans le cadre du mécénat à hauteur d’un million d’euros sans restriction d’utilisation pour une période de 5 ans. Ce don sera investi à la fois dans le soutien des activités de recherche et de formation dans le domaine des arythmies cardiaques. Elle pourra contribuer notamment au financement des chaires d’excellence scientifiques internationales portées par l’IHU Liryc pour la fibrillation auriculaire et l’imagerie cardiaque ou au financement d’actions innovantes pour la formation médicale tel que le développement de simulateurs ou de programmes académiques.

«Nous entretenons une relation de longue date avec l'Institut Liryc, et, en ce qui concerne la formation, l'enseignement et l'innovation, nous sommes en phase avec leurs missions consacrées à l'étude, au diagnostic et au traitement des troubles du rythme cardiaque. Le partenariat annoncé aujourd'hui est à la fois passionnant et important. Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité au monde et les problèmes de rythme cardiaque jouent un rôle déterminant dans ces décès. Chez Boston Scientific, nous nous engageons à faire progresser la science au service de la vie. En nous associant à l'Institut Liryc, notre objectif est de soutenir la recherche et le développement d'une importance vitale et de contribuer aux études en cours sur les problèmes électriques du cœur afin de sauver des vies. »
Angelo De Rosa, vice-président Rhythm Management, Boston Scientific

Crédit photo @Gautier DUFAU