Actualités Recrutement
fr | en

Traitement du signal

Vers l'électrocardiogramme du futur

Actuellement, l’électrocardiogramme est le seul outil non invasif dont nous disposons pour l’étude de l’activité électrique du cœur. Il n’a que très peu évolué depuis son invention au début du XXè siècle : neuf électrodes sont disposées à la surface de la peau, au niveau des chevilles, des poignets et sur la poitrine des patients.

 

L'équipe de traitement du signal utilise une nouvelle méthode de cartographie tridimensionnelle non-invasive de l’activité électrique du cœur. Le patient est équipé d’une veste munie de plus de 250 électrodes couvrant toute la surface du thorax et recueillant ainsi point par point l’activité électrique de surface. Couplée à un scanner ou à une IRM qui indique l’anatomie du cœur-thorax, et grâce à des algorithmes mathématiques de résolution du problème inverse et des techniques du traitement du signal, une vue dynamique et tridimensionnelle des signaux électriques du cœur en temps réel est alors reconstituée : à la fois très précis et non invasif, c’est l’électrocardiogramme du futur. Sans sonde intracorporelle, ce système offre une vue panoramique de l’activité de l’ensemble du cœur à partir d’un seul battement cardiaque. Cette technique permet d’identifier les différents mécanismes d’arythmie pour mieux les traiter. Les premiers résultats obtenus, publiés dans une revue d’envergure internationale, mettent en évidence les mécanismes électrophysiologiques de la fibrillation auriculaire persistante et des fibrillations ventriculaires.

L'ÉQUIPE
Rémi Dubois
Directeur de l'Innovation - Maître de conférences - Chef d'équipe
Sylvain Caubet
Ingénieur
Stéphane Puyo
Ingénieur
Marianna Meo
Chercheur Post-Doctorant
Laura Bear
Chercheur
Gwladys Ravon
Chercheur Post-Doctorant
Lisa Amalie Gottlieb
Doctorant
Ruben Coronel
Professeur Invité
Jérémy Decock
Ingénieur
Nolwenn Tan
Doctorant