Actualités
fr | en

Pourquoi soutenir Liryc ?

En faisant un don à la Fondation Liryc, vous choisissez de soutenir un institut d’excellence et contribuez ainsi à la mise en œuvre de nouvelles recherches et au développement de nouveaux traitements.

En devenant mécène (entreprise) ou donateur (particulier), vous pouvez aider les chercheurs et les médecins de Liryc à :

  • financer de nouveaux projets de recherche, pour aller plus loin dans la compréhension des maladies cardiaques électriques,
  • acquérir de nouveaux équipements, pour fournir les meilleurs outils technologiques à disposition des experts et accompagner l’innovation médicale,
  • accueillir des experts internationaux, pour poursuivre les transferts d’expériences et d’expertises,
  • proposer des bourses d’excellence aux chercheurs, pour encourager la recherche scientifique et former les nouvelles générations de chercheurs,
  • soutenir des programmes de formation, pour diffuser les savoir-faire dans un plus grand nombre de centres dans le monde et faire bénéficier tous les patients des avancées thérapeutiques,
  • organiser des actions auprès du grand public et des jeunes en particulier, pour sensibiliser le public et former aux gestes qui sauvent.

Nos challenges pour faire reculer l’impact des maladies cardiovasculaires

Pour la  fibrillation auriculaire :

Le défi est de former le plus grand nombre de médecins aux nouvelles techniques permettant de soigner la fibrillation auriculaire et de développer de nouveaux traitements pour les fibrillations auriculaires persistantes

Pour la fibrillation ventriculaire :

Le défi est l’identification des sujets à haut risque car le taux de survie ne dépasse pas 4% de l’ensemble des personnes atteintes actuellement et des moyens de prévention peuvent être mis en place.

Pour l’insuffisance cardiaque :

Le défi est d’intensifier les recherches pour permettre au plus grand nombre de patients de bénéficier des nouveaux traitements. Il s’agit de mieux comprendre les mécanismes de la perte de synchronisation afin d’améliorer les modalités de sa correction.

Compte tenu de l’ampleur de ces pathologies, une amélioration dans le diagnostic et le traitement se traduira directement par un impact majeur sur la santé publique. Elle permettra d’épargner des milliers de vies et sera associé à d’importantes réductions des coûts de prise en charge de ces maladies.

« Il s'agit d'une véritable question de santé publique. La mort subite fait autant de victimes en France que les cancers du sein, du poumon et du colon réunis, soit 50 000 décès par an, 1 mort toutes les 10 minutes » Professeur Michel Haïssaguerre.

En savoir plus sur comment soutenir Liryc ou merci à nos soutiens.

Faites un don