La fibrillation atriale : Des progrès encore nécessaires

Fibrillation atriale : les traitements actuels, certes efficaces, sont à améliorer et de nouvelles pistes de traitement sont à travailler

Dans les années 90, des cliniciens de Liryc ont identifié les sources (« étincelles ») de la fibrillation auriculaire dans les veines pulmonaires. Cette découverte a permis le développement d’un traitement curatif de cette maladie.

Ce traitement consiste à cautériser les veines pulmonaires par un cathéter de radiofréquence, afin d’exclure ces sources d’arythmie. Ce traitement est devenu le traitement de référence : à ce jour, plus de 300 000 patients en bénéficient chaque année dans le monde.

Le mécanisme cellulaire des foyers d'automatisme dans les veines pulmonaires et les cibles moléculaires potentielles sont encore inconnus. Des progrès restent encore nécessaires pour améliorer le dépistage, le diagnostic, le pronostic ou le traitement de cette arythmie, ce qui passe par le développement de meilleurs outils d'ablation pour des procédures plus sûres, rapides et faciles​, de traitements médicamenteux spécifiques ciblant les cellules veineuses​, et de biomarqueurs ainsi que de nouvelles stratégies.

[Information mise à jour en janvier 2018]


Prévention de la mort subite Quand le don d'organes permet d'aller plus loin... La fibrillation atriale : des progrès encore nécessaires Liryc, Centre européen de formation Micra

INSCRIPTION

Ancien ou toujours chez nous ? Rejoins notre association en te pré-inscrivant rapidement ici ! Tu seras averti très vite!