Notre bâtiment

Collaboration & Flexibilité

La structure du nouveau bâtiment reflète les objectifs de l’ensemble du projet, en insistant sur la collaboration et la flexibilité, notamment grâce à la présence d’espaces de support adjacents aux laboratoires.

 

Liryc regroupe sur une même plateforme l’ensemble des laboratoires, des équipements d’imagerie et des équipes de modélisation. Il était essentiel de permettre des évolutions et reconfigurations ultérieures du bâtiment, et de disposer ainsi d’un outil immobilier parfaitement adapté aux évolutions des recherches menées dans l’Institut.

 

Les architectes ont ainsi proposé un projet en 3 entités distinctes tant d’un point de vue structurel que spatial de façon à répondre au mieux à cette notion d’évolutivité indispensable aux équipes de recherche :

  • Une entité accueil, enseignement, administration se développant sur 2 niveaux ;
  • Une entité strictement tertiaire pour les chercheurs se développant sur 4 niveaux ;
  • Une entité technique composée de l’imagerie et de laboratoires se développant sur 2 niveaux avec un ensemble de locaux techniques surdimensionnés de manière à envisager tout type d’usage.

Une liaison physique entre le bâtiment de la PTIB (Plateforme Technologique d’Innovation Biomédicale), où nos chercheurs étaient basées depuis 2011, a été conçue afin de permettre à l’IHU d’assurer une forte proximité entre les équipes de recherche favorisant les échanges et la communication. 

 

Ce bâtiment a été pensé par le cabinet d’architectes D.A architectes, ayant déjà conçu d’autres réalisations dans le domaine de la recherche, santé, enseignement… Ils ont ainsi mis à profit leur expertise pour nous offrir une structure de recherche constituant un espace de collaboration optimal. Ce cabinet s’est associé au groupement mandataire LEON GROSSE constructeur et la maîtrise d’ouvrage a été confiée au CHU de Bordeaux.

Plateforme technologique pour la recherche fondamentale

Elle comprend des installations de cartographie optique et d'analyse multi-électrode pour différents modèles expérimentaux, un système unique d'ablation guidée visuellement (Voyage ®), des installations de tomographie par cohérence optique, de spectrométrie de masse, de vidéomicroscopie, des salles d'expérimentation, des dispositifs de triage de cellules et cytométrie de flux, de microscopie confocale et optique, en plus de la plateforme transversale existante de la Plateforme Technologique d’Innovation Biomédicale.

Plateforme technologique pour la recherche clinique

Elle offre trois laboratoires entièrement équipés pour des explorations angiographiques et hémodynamiques en cartographie optique, télénavigation magnétique, multiples outils d'ablation, et 2 technologies uniques pour l'étude de l'électrophysiologie cardiaque : une sonde capable d'enregistrer de multiples potentiels d'action afin d'étudier les propriétés de refractarité et de conduction, et un système de cartographie des tracés de l'ECG multi-dérivations capable de reconstruire les électrogrammes épicardiques de la surface de la poitrine.

Plateforme méthodologique pour la recherche clinique

Le centre hospitalo-universitaire de Bordeaux (Département méthodologique, Délégation de la recherche clinique, INSERM-Transfert) est une structure opérationnelle intégrée dans le projet par le biais d'entités existantes CIC ("Centre d'Investigation Clinique"), et le département de Biostatistiques afin de fournir des outils méthodologiques, des conseils de stratégie et afin de garantir le contrôle qualité des études cliniques ainsi que faciliter le développement des PMEs sur le site.

Plateforme d'imagerie

Liryc dispose de plusieurs équipements d’imagerie de pointe : une IRM (imagerie par résonance magnétique) de très haut champ magnétique (9.4 Tesla) permettant l’acquisition ex vivo et le traitement de données en 3D avec une haute résolution proche de l’histologie ; plusieurs IRM (1.5 Tesla) à visée clinique ou de recherche permettant une analyse simultanée de la structure cardiaque et des signaux électriques ; une plateforme multimodale (une salle hybride rayons X – IRM), obtenue dans le cadre du projet MUSIC Equipex, et qui permet l’analyse intégrée du mécanisme responsable des arythmies dans le but de définir des solutions thérapeutiques personnalisées. 

Plateforme d'informatique

Liryc développe en collaboration avec l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) de nouveaux modèles numériques pour la modélisation et la simulation de l’activité électrique et mécanique du cœur, de la cellule à l'individu pour mieux comprendre le couplage électro-mécanique.

Des cœurs virtuels personnalisés sont construits à l’aide de données cliniques pour développer des algorithmes de calcul de haute performance pour la solution de plusieurs millions d’équations sur des supercalculateurs. Un défi majeur consiste à rendre les simulations fiables et accessibles à la communauté médicale, afin qu'elle puisse les intégrer dans les pratiques cliniques.

INSCRIPTION

Ancien ou toujours chez nous ? Rejoins notre association en te pré-inscrivant rapidement ici ! Tu seras averti très vite!