Actualités
fr | en

Les domaines d’expertise

Liryc – L’Institut de Rythmologie et modélisation Cardiaque - est un Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) dirigé par le Professeur Michel Haïssaguerre.

C’est un centre unique dans le monde qui a pour vocation de mieux comprendre et traiter les maladies du rythme cardiaque.

En regroupant au sein d’un même institut les expertises nationales et internationales de nombreuses disciplines, Liryc se dédie en priorité à 3 domaines de l’électrophysiologie cardiaque :

  • la fibrillation auriculaire,
  • la fibrillation ventriculaire,
  • l’insuffisance cardiaque.
La fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire, le plus fréquent des troubles du rythme, affecte en Europe plus de 10 millions d’individus, avec une projection de 14 à 17 millions à l’horizon 2030. Elle se caractérise par des battements cardiaques irréguliers et rapides. Elle est très invalidante sur la qualité de vie des personnes atteintes. C’est le principal responsable des accidents vasculaires cérébraux et c’est un facteur de risque d’insuffisance cardiaque et de démence.

Comprendre la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire se manifeste par une contraction anarchique et inefficace de l’oreillette, ce qui favorise la formation de caillots sanguins. Elle a pour conséquence d’accélérer le cœur, et de le faire battre irrégulièrement.

Traiter la fibrillation auriculaire

Des cliniciens de Liryc ont identifié il y a plusieurs années les sources de la fibrillation auriculaire dans les veines pulmonaires. Cette découverte a permis le développement d’un traitement curatif de cette maladie. Ce traitement consiste à cautériser les veines pulmonaires par un cathéter afin d’exclure ces sources d’arythmie. Ce traitement est devenu le traitement de référence : à ce jour, plus de 300 000 patients en bénéficient chaque année dans le monde.

La fibrillation ventriculaire

La fibrillation ventriculaire est responsable de 50 000 morts subites (ou soudaines) en France chaque, soit une mort toutes les 10 minutes. Elle est très souvent assimilée à une mort naturelle, car elle frappe majoritairement des individus au cœur intact ou peu altéré, conférant un caractère ‘illégitime’ à ces décès.

Comprendre la fibrillation ventriculaire

La fibrillation ventriculaire se manifeste par une désorganisation complète de l’activité électrique des ventricules, avec pour conséquence immédiate, la perte de toute contraction cardiaque efficace. L’absence d’intervention dans les 5 minutes peut être fatale (mort subite) ou aboutir à des lésions cérébrales irréversibles. Le seul traitement est le choc électrique délivré par un défibrillateur.

Traiter la fibrillation ventriculaire

Les cliniciens de Liryc ont mis en évidence certaines sources de la mort soudaine par fibrillation ventriculaire. Ces sources sont localisées dans le cœur au niveau du réseau de Purkinje. Ce réseau électrique du cœur est essentiel à la contraction cardiaque. La destruction par thermoablation (technique mise au point à Liryc) de ces sources d’arythmie représente une approche novatrice et curative des fibrillations ventriculaires afin de prévenir les morts soudaines.

Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque touche 9 millions de personnes en Europe, dont 1 million en France, soit 1 admission sur 10 à l’hôpital. Elle concerne essentiellement les personnes âgées de 65 ans ou plus, mais elle peut aussi affecter l’enfant et la femme enceinte. Elle impacte très fortement la qualité de vie au long cours.

Comprendre l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une défaillance de la pompe cardiaque qui devient incapable d’assurer convenablement l’apport nécessaire en oxygène et en nutriments (débit sanguin) pour le bon fonctionnement des organes. Elle se traduit entre autres par un essoufflement et une grande fatigue. Cette maladie résulte d’une atteinte du muscle cardiaque ou de son irrigation par les vaisseaux coronaires, d’une altération du métabolisme énergétique ou de désynchronisation cardiaque. Un cœur désynchronisé est un cœur qui a perdu l’harmonie de la propagation de l’influx électrique et donc de la contraction qui en résulte. Ainsi, une paroi peut se contracter pendant qu’une autre est au repos avec pour conséquence une perte majeure d’efficacité.

Traiter l’insuffisance cardiaque

Les cliniciens de Liryc ont contribué au développement de la resynchronisation cardiaque dans les insuffisances cardiaques. Cette thérapie consiste à implanter des sondes de stimulation dans les cavités ventriculaires. Elle a pour but de corriger spécifiquement les dyssynchronies électriques afin d’harmoniser la contraction des ventricules et d’assurer un meilleur débit cardiaque.