Electrophysiologie cellulaire & biologie moléculaire

De l'électrocardiogramme à la cellule

Un électrocardiogramme (ECG) correspond à l’enregistrement de l’activité électrique du coeur, nécessaire à ses contractions.

 

Cette activité électrique fait intervenir une myriade de cellules excitées séquentiellement. C’est un processus complexe : de nombreux canaux ioniques, pompes et échangeurs au niveau de la membrane cellulaire s’activent pour permettre la génération et la transmission du signal électrique (le potentiel d’action) qui déclenche ensuite la contraction.

 

L’équipe d’électrophysiologie cellulaire et moléculaire explore les mécanismes des troubles du rythme et de conduction au niveau cellulaire et moléculaire. Plusieurs techniques de pointe sont utilisées, comme le patch-clamp pour mesurer les courants électriques, la microspectrofluorimétrie et la microscopie confocale pour l’imagerie haute résolution des processus subcellulaires, et plusieurs techniques de biologie moléculaire pour permettre d’étudier les modifications génétiques et protéiques dans les pathologies cardiovasculaires.

L'ÉQUIPE
Fabien BretteChercheur - Chef d'équipe
Edward WhiteProfesseur Invité
Sébastien ChaigneIngénieur
Gilles Bru-MercierChercheur
Sabine CharronIngénieur
Marion ConstantinAssistant Ingénieur
Alice RecaldeChercheur Post-Doctorant
Matthieu DouardDoctorant

INSCRIPTION

Ancien ou toujours chez nous ? Rejoins notre association en te pré-inscrivant rapidement ici ! Tu seras averti très vite!